La petite histoire...

Compagnie JOE Sature

La compagnie Joe Sature et ses joyeux osselets existe depuis mars 1991. Plutôt musiciens au départ, ses fondateurs répondent à l'appel de Fabrice Bisson, qui souhaite alors rompre avec l'austérité du milieu musical pour inventer un premier spectacle drôle et populaire. Les arts de la rue alors en plein renouveau font leur apparition au festival Jazz sous les pommiers de Coutances, et c'est une révélation pour les joyeux apprentis comédiens de Caen : ils décident de se lancer dans cette discipline artistique multiforme qui va à la rencontre de tous les publics, en investissant les rues et les places de nos villes et nos villages.

Une première création voit le jour en 1992, La Valise qui fume, un spectacle très musical mais néanmoins burlesque, influencé par les idoles des joyeux osselets : Spike Jones, Benny Hill, Monty Python, Franck Zappa et Raoul Petite.
La compagnie très vite organise des tournées auto-produites dans des stations balnéaires et autres lieux de vacances, en faisant la manche à la fin des représentations, puis se diffuse peu à peu dans le réseau rue, après avoir participé au festival d'Aurillac. Ce premier spectacle, La Valise qui fume, est remanié chaque année pendant quatre ans (!), jusqu'à sa version allégée et acoustique, qui remporte un franc succès et permet à la compagnie de se faire connaître et d'être programmée directement en In au festival Chalon dans la rue, en 1994.

La seconde création de la compagnie voit le jour en 1997 : Pompiers Volontaires a pour décor et moyen de locomotion un ancien camion-citerne de pompier, de la marque Berliet. Six comédiens et musiciens enchaînent des sketches, après avoir repéré dans le public une « victime », peu rassurée d'avoir à faire à cette brigade déjantée... Cette création, un peu lourde au niveau logistique, est diffusée en Angleterre à de nombreuses reprises, les joyeux osselets cherchant alors à inventer des spectacles internationaux afin de toucher un plus large public. C'est à cette époque que la compagnie obtient un premier lieu de travail à Caen, grâce à de nombreuses collaborations avec le service culturel de la mairie (et un peu de squat, il faut bien le dire), et qu'une première chargée de diffusion prend en charge la vente des spectacles.

Suivent deux créations, en duo cette fois (Fabrice Bisson et Philippe Jouan) :
En 1998, Protection Rapprochée met en scène deux gardes du corps qui attrapent dans le public des V.I.P. improvisées pour leur apporter une protection… impeccable. Ce spectacle très interactif, burlesque et assez léger techniquement, fait alors « décoller » la compagnie, en se diffusant largement sur l'ensemble du réseau des arts de la rue partout en France et hors métropole (Antilles, Singapour).

En 2003 sort Opération Béta, qui joue avec les codes du cinéma d'aventure, grâce à une scéno astucieuse et une mise en scène dynamique, réalisée au cordeau sur une bande-son de folie (200 envois d'effet…) : une supercherie sonore sacrément bien en place. Tendre parodie de James Bond, ici, le bien maladroit Peter Smith peine à avoir toute la classe requise face aux multiples personnages rencontrés (interprétés par un même comédien), embarque petits et grands dans une aventure rebondissante et bourrée d'humour. Et notamment dans le nord-est de l'Europe (Allemagne, Pays-Bas, Royaume Uni…), avec sa version anglaise.

En 2006, la création suivante Hors Service marque un tournant dans l'histoire de la compagnie, avec l'arrivée d'une comédienne, Anne Dussutour, dans une équipe jusqu'ici masculine et le retour au plateau de Manu Constant : la brigade de quatre serveurs totalement à la rue va décoiffer le service « à la française » dans une proposition acoustique où le travail du son existe toujours grâce au chant et à la mise en scène survoltée, chorégraphiée, et nimbée de cocottes... explosives, que la compagnie emporte à maintes reprises à l'étranger (Irlande, Angleterre, Allemagne, Suisse, Belgique, Pays-Bas).

La même année, un second spectacle acoustique voit le jour, Offre Spéciale, deux musiciens pour le prix d'un ! : des chansons et un jeu à l'humour corrosif sur le quotidien d'un duo de musiciens à la ramasse, récemment virés d'un « big band de bal » . Une création qui se peaufine au fil des représentations et des accueils, francophones uniquement (France, Suisse, Belgique).

En 2010, la compagnie décline son amour du music-hall et du rythm'n blues dans une création tout en sketches farfelus et musique live, autour du tube mondial des Platters : Only You. Quatre artistes un peu branques tentent un tour de chant « à l'américaine »... où fort heureusement, l'auto-dérision comme le ridicule ne tuent point : le public, hilare, est toujours au rendez-vous… jusqu'à Taiwan !

La suite, c'est la création de Autorisation de Sortie en 2014 avec la même équipe, quatre doux-dingues tout juste sortis de leur institution spécialisée, heureux de présenter leur tout premier spectacle. Ici, les personnages prennent une tendre épaisseur, solidaires les uns des autres, très humains dans leurs tics et obsessions et qui, malgré le trac et la difficulté de montrer, laissent leur folle envie déborder tout au long de sketches et chansons, dont la simplicité n'est qu'apparente...

Le tout dernier spectacle sort en 2018 et c'est ... Ouh La La ! L‘équipe tâte toujours la veine comique d'un monde quelque peu cruel, sous des airs de ne pas y toucher. Les quatre Joe se délectent de l'absurde, n'hésitent pas à le triturer en tous sens et s'en amusent sans vergogne, pour le plus grand plaisir du public, passant du coq à l'âne, jouant de la musique entre les sketches, bref… le music-hall est bien vivant.

Et l'aventure continue, avec la mise en route de Cash,une prochaine création prévue pour juillet 2022, toujours avec la même équipe - les cinq doigts de la main, parce que oui, on salue aussi Frank Matrullo, The fidèle régisseur (et artificier et conducteur, voire sacré cuistot en résidence).
Créations de la Cie : Ouh La La ! 2018, Autorisation de Sortie 2014, Only You 2010, Offre Spéciale 2006, Hors Service 2006, Opération Béta 2003, Protection Rapprochée 1998, Pompiers volontaires 1997, La Valise qui fume 1992 (première version)

Dans le même temps, les Joe sont aussi très impliqués dans l'organisation et la vie du collectif artistique Bazarnaom, né en 2000 à Caen, et dont ils sont fondateurs avec quelques autres hurluberlus soucieux de solidarité. Là, ils participent également à Radio Bazarnaom, au sein de laquelle ils officient : programmation musicale, fictions, émissions... Et c'est dans cet environnement que la Cie travaille essentiellement lorsqu'elle n'est pas en tournée. En 2020, tout le collectif retrousse à nouveau ses manches pour déménager une 3ème fois : il investit un hangar désaffecté qu'il aménage entièrement sur la presqu'île de Caen, en friche, afin de perpétrer l'aventure dans ce nouveau lieu qu'il nomme le B3...